Accueil Fédération INAVEM Actions Téléphonie sociale 116 000 enfants disparus
PDF Imprimer Envoyer

116 000 : les premiers chiffres

AddThis Social Bookmark Button

Les statistiques du 116 000, numéro européen pour les enfants disparus :

Le 1er jour : 25 mai 2009, à l'occasion de la journée internationale des enfants disparus.

Nombre d'appels reçus : 534
Nombre d'appels répondus : 284
Nombre d'appels traités : 203

Le contenu des appels concerne majoritairement des demandes d'informations sur le dispositif, seuls 41 appels concernent des disparitions.

Pour les deux premières semaines (25/05 au 06/06/2009) :

Sollicitations          1 513
Appels répondus       867
Appels traités           671

Le delta entre le nombre d’appels répondus et le nombre d’appels traités correspond aux appels raccrochés entre la fin du message d’accueil et le décrochage de l’appel. Ces appels sont comptabilisés par l’autocommutateur en appels répondus, mais ne sont pas traités par les écoutants de la plate-forme.

Messagerie interactive :
Sollicitations            635
Demandes de rappel    53

Bilan qualitatif : 671 appels traités

Disparitions de mineurs : 59

Disparitions de majeurs : 28
Informations sur disparitions :11
Appels de professionnels : 13
Erreurs de numéro : 90
Autres (informations sur dispositif, vérifications de numéro)  : 101

Appels parasites (blagues, insultes, muets) : 369
Durée moyenne des entretiens : 3 mn
55 % des appels traités par les écoutants sont des appels parasites, soit plus de la moitié. Cette donnée a pour conséquence de diminuer la durée moyenne des entretiens téléphoniques, car ces appels bien qu’ils soient nombreux durent peu de temps. Les appels sérieux, à contenu, nécessitent en revanche un traitement plus long.

Identité des enfants disparus :
Filles            54 %
Garçons        46 %

Ages :
- 5 ans        15,5 %
6-10 ans        7,8 %
11-15 ans        25,2 %
16-18 ans        14,5 %
+ 18 ans        26,3 %
Inconnus        10,7 %

Durée de la disparition au moment de l’appel :
- d’1 h.  =  0
1 à 12 h.  =  1 %
13 à 24 h.  =  1 %
25 à 36 h.  =  0
37 à 48 h.  =  0
+ de 48 h. =  94,2 %
Inconnues  =  3,8 %

1ère démarche mise en œuvre :

Police / gendarmerie    67 %
Assos. Spécialisées    0
Autres                7 %
Inconnus            26 %

Nature des réponses :
Saisines unité de suivi : 104
Orientations unité de suivi  : 2
Orientations association d’aide aux victimes : 13
Saisines association d’aide aux victimes : 1
Traitement par le Numéro national d’aide aux victimes :  1
Orientations autres : 13
Pas d’orientation :  283


On constate un nombre important de disparitions de plus de 48 heures, il s’agit pour la plupart de disparitions datant de plus d’un an. Le lancement d’un nouveau dispositif génère souvent des appels concernant des situations anciennes, pour lesquelles les multiples démarches engagées n’ont pas abouti. Le pourcentage relativement élevé des familles ayant déjà effectué une démarche auprès de la police ou de la gendarmerie avant d’avoir contacté le service est également lié à l’ancienneté des disparitions.

Retour haut de page

court records yield you the ropes were Escort Bayan Beylikduzu Escort Escort Beylikduzu