Accueil Espace presse Dossiers de presse L’INAVEM en une page
PDF Imprimer Envoyer

L’INAVEM en bref

AddThis Social Bookmark Button

L'Institut national d'aide aux victimes et de médiation (INAVEM), créé en 1986, est la Fédération nationale des associations d'aide aux victimes.

L'OBJET DE LA FEDERATION EST DE PROMOUVOIR ET DE DEVELOPPER :

- l'aide et l'assistance aux victimes,

- les pratiques de médiation et

- tout mesure contribuant à améliorer la reconnaissance des victimes.

Les objectifs des 140 associations fédérées au sein de l'INAVEM sont :

- l'accueil et l'écoute des victimes d'atteintes à la personne ou aux biens,

- l'aide psychologique, l'information sur les droits et l'accompagnement social des victimes.

En 2010, elles ont animé plus 760 lieux d'accueil. 330 000 personnes ont été aidées par le réseau associatif d'aide aux victimes, dont 250 000 victimes. Les AAV ont réalisé en 2010 environ 14 000 médiations pénales.

Les associations d'aide aux victimes sont ouvertes à tout public, leurs services sont proposés à titre gratuit et dans la durée. Une obligation de confidentialité est attachée au contenu des entretiens avec les victimes. Les associations d'aide aux victimes respectent enfin l'autonomie de décision des victimes. Elles proposent une écoute privilégiée pour identifier l'ensemble des difficultés des victimes (sentiment d'isolement, souffrance psychologique, méconnaissance du droit...). Elles répondent à leurs besoins par une aide psychologique (choc émotionnel, stress post-traumatique...), une information sur les droits (organisation judiciaire, procédures, préparation aux expertises et systèmes d'indemnisation...), un accompagnement social, et par une orientation si nécessaire vers des services spécialisés (avocats, services sociaux et médico-psychologiques, assurances...). Des actions particulières sont mises en œuvre en faveur des enfants victimes ainsi qu'auprès des victimes et familles de victimes d'accidents collectifs. Pour favoriser l'accès des victimes aux services des associations, l'INAVEM conventionne avec des organismes publics et privés.

L'INAVEM a développé une activité de téléphonie sociale « aide aux victimes », qui a débuté en octobre 2001, en collaboration avec le ministère de la Justice. Une nouvelle numérotation 08VICTIMES , lancée en avril 2005, est destinée à écouter et aider, 7 jours sur 7, toutes les personnes victimes d'infractions.

En 2011, ce sont près de 25 000 appels qui ont été reçus sur la plate-forme téléphonique. Le ministère de la Santé et des Sports a décliné le 08VICTIMES pour lutter contre les violences sexuelles dans le sport.

La plate-forme téléphonique accueille un autre dispositif depuis octobre 2004, pour les familles d'enfants disparus : le numéro européen 116 000.

L'INAVEM, centre de formation continue depuis 1993, réalise de nombreuses journées de formation en direction des salariés et bénévoles des associations, ainsi que de nombreux professionnels (juristes, médecins, travailleurs sociaux...).

L'INAVEM anime un site Internet www.inavem.org, avec un espace dédié aux victimes et aux adhérents, et s'est ouvert aux nouveaux médias sociaux avec une page Facebook et un compte twitter.

Il héberge un centre de documentation regroupant 3 300 références de livres, articles et textes normatifs dans le domaine de l'aide aux victimes et de la médiation.

Une fois en 1990, puis chaque année depuis 2010, l'INAVEM crée le 22 Février, la journée européenne pour les victimes.

Tous les ans en juin, un rendez-vous regroupe les associations d'aide aux victimes et tous les professionnels concernés par les droits et l'aide aux victimes. Les 28 et 29 juin 2012, à Bourg-en-Bresse (01), la réflexion des associations se fera autour du thème de « Victime et Auteur: la possible rencontre » Passer d'un regard qui dévisage à un regard qui envisage.


08VICTIMES
08 + les chiffres qui correspondent aux lettres du mot VICTIMES, soit 08 842 846 37


Cialis Prescription Online
Woman Testimonial Of Cialis
Buy Cheap Cialis
Buy Generic Viagra
Where To Buy Viagra Uk